Paris
Nord de Paris

Quel aspect de votre situation de travail vous sert D’IDENTIFIANT PROFESSIONNEL ?

  • 16 juin, 2011
  •   /  Commentaires fermés sur Quel aspect de votre situation de travail vous sert D’IDENTIFIANT PROFESSIONNEL ?
  •   /   Ecrit par Liliane

question.JPGPoint  par Suzanne Labrie sur l’identité professionnelle.

Je vous invite à visiter son blog  http://blogslpointcom.wordpress.com/ 

et venir nous rejoindre sur les discussions du groupe linkedin – Psychosociologie – à l’interface des intérêts individuels et organisationnels-

 

Une identité professionnelle bien campée :: pour vous positionner stratégiquement sur le marché du travail

Comment déclinez-vous votre identité professionnelle ? Sur quoi repose votre fierté d’appartenance et à quelle profondeur se situe-t-elle ? Que communiquez-vous à propos de votre valeur d’échange par l’image identitaire projetée dans vos messages ?

Décliner son identité professionnelle revient à répondre à ces questions qu’on nous pose si souvent :: Que faites-vous dans la vie ? (on sous-entend au travail) OU Parlez-moi de vous ! (dans le cadre d’une sélection)  Dans tous les cas, la formulation de la réponse révèle le niveau de profondeur de l’appartenance professionnelle ainsi que la dimension sur laquelle repose la fierté d’appartenance (s’il y en a une).

Du plus profond au plus léger et du plus près au plus éloigné de soi, voici les cinq pôles d’identification professionnelle que j’ai distingués au cours de ma pratique en conseil de carrière. Dans le lien transactionnel, il sera souhaitable de se référer aux deux derniers avec une certaine prudence.

1. L’identification à la profession et au métier :: ÊTRE

Conjuguée au temps présent du verbe ÊTRE, l’identification à la profession et au métier est la forme la plus pure et la plus profonde de l’identité professionnelle. Cette forme d’identification révèle l’importance accordée à l’expertise ou au sentiment d’expertise.

Éthique et esthétique, l’identification à la profession met l’accent sur les fondements mêmes de la profession : 1) les théories et les concepts de base, 2) la méthodologie et les méthodes, les processus et les procédés, les «bonnes» pratiques, 3) les règles et les codes qui régissent l’exercice de la profession (Note : l’adhésion à une association professionnelle ou à un ordre professionnel est un idendifiant professionnel secondaire attestant que les exigences d’admission sont satisfaites, mais elle n’en garantit pas le fondement).

L’identification au métier met davantage l’accent sur le sentiment d’expertise et, disons-le, sur la fierté de maîtriser les règles du métier (comparativement aux professions, plusieurs métiers peuvent s’apprendre sur le tas).

La profession / Le métier  → → → Je suis médecin. Je suis avocate. Je suis ingénieur. Je suis psychosociologue. Je suis optométriste. Je suis comptable. Je suis professeur. Je suis vendeuse. Je suis cuisinier.

———————————————————————————————————————————–
Indication :: S’identifier à une profession en affichant le titre ne signifie pas obligatoirement la capacité de livrer le service professionnel. Retenons que l’utilisation non-fondée de l’identification à une profession est un phénomène qui touche plusieurs professions.
 _________________________________________________________________

2. L’identification au statut :: ÊTRE et AVOIR

Pratique, l’identification au statut est une forme d’identification qui projette une image de prestige. Adoptée par les personnes qui accordent une importance déterminante à l’occupation d’une position psychosociale sur le marché du travail, elle réfère aux paramètres socio-économiques et/ou au rôle socio-politique reliés à l’activité de travail. Les verbes sont génériques (ÊTRE, travailler, exercer) ou traduisent une activité entrepreneuriale (fonder).

Le statut → → → Je suis médecin associé chez MDiabète. Je suis associée principale au cabinet Droit Devant. Je suis président et actionnaire principal de Génie Conseil Mécanique International. Je travaille à mon compte en traduction. J’ai fondé ma propre entreprise dans le domaine de l’aménagement paysager. J’exerce en pratique privée comme psychosociologue de la communication.

3. L’identification à l’activité de travail :: un FAIRE hybride en différentes versions

Fonctionnelle, la forme la plus courante d’identification professionnelle réfère, d’une manière ou d’une autre, au FAIRE, à l’activité de travail, aux responsabilités. On peut y mentionner la profession ou le métier, mais pas toujours. Les verbes associés sont facilement reconnaissables : FAIRE, TRAVAILLER, pratiquer, exercer, et autres verbes d’action spécifiques.

Le champ de pratique principal (la spécialité) → → → Je fais de la médecine générale. Je pratique en droit corporatif. J’exerce dans le domaine du génie mécanique. Je suis conseiller en gestion de carrière. Je suis spécialisée en secrétariat médical. Je chauffe des autobus.

L’activité spécifique (responsabilité technique) → → → Je travaille sur un projet de prévention du diabète chez les enfants. Je travaille sur la refonte de telle réglementation en droit du travail. Je travaille sur un projet de développement d’une machine à récolter les coquelicots. Je travaille sur l’organisation des états généraux de tel mouvement social.

L’activité générale (la tâche) → → → Je travaille comme médecin. Je travaille comme avocate. Je travaille comme secrétaire. Je travaille comme vendeur.

4. L’identification à l’employeur :: TRAVAILLER pour/chez

Cette forme d’identification n’est pas très fréquente mais elle n’est pas rare non plus. Elle signale un sentiment d’appartenance et une grande loyauté à l’employeur. Par contre, et considérant qu’on travaille durant un nombre d’années limitées pour un même employeur, cette forme d’identification pourra être à l’origine d’une crise identitaire lors d’une perte d’emploi.

L’employeur → → → Je travaille à la Clinique Médicale Abc. Je travaille pour le cabinet Bcd. Je travaille pour la firme Cde. Je travaille chez Def. Je suis employée chez Effe&Effe.

5. L’identification à la position hiérarchique :: ÊTRE flou / Identité indéterminée

Cette forme d’identification est souvent utilisée lors d’une transition de carrière par des personnes ayant occupé des fonctions de gestion durant une période de temps assez longue. La profession ou le métier de base sont dilués dans le positionnement hiérarchique. Bien que le verbe être soit utilisé, l’identification se réfère au rôle de gestion joué dans une équipe de travail, dans l’ensemble organisationnel. L’identité est dissolue dans le rôle.

La position (le niveau) hiérarchique (responsabilités de gestion) → → → Je suis gestionnaire. Je suis directeur général. Je suis directeur d’usine. Je suis chef de département. Je suis coordonnatrice de service.

Lorsque tout va bien, la position du gestionnaire ne présente pas de difficultés. Mais retenons que la gestion n’est pas, à proprement parler, une profession ni un métier. La gestion est un ensemble complexe de fonctions qui prendra la couleur des activités économiques de l’entreprise où elle s’exerce. Lorsqu’un gestionnaire se retrouve sans emploi, son identité professionnelle fait partie de celles qu’on a le plus de difficulté à cerner.

Urgentologie oblige, je suggère les tournures suivantes :

En emploi : Je suis ingénieur mécanique de profession et j’occupe un poste de directeur de production chez Conseil Génie Mécanique International.

En transition de carrière : Je suis une professionnelle du domaine de la finance et j’ai occupé des postes de gestion chez Abcd et chez Bdef.

En conclusion

Peu importe l’activité de travail et son échelon social, l’identification professionnelle fait partie de ce qu’il y a de plus noble dans le fait de travailler, c’est-à-dire d’échanger un portefeuille de compétences contre la satisfaction de ses besoins, ses valeurs et ses attentes.

Le fait de connaître ses identifiants et comment décliner son identité professionnelle est très utile lorsqu’il faut parler de soi, au sens professionnel du terme. Mais le principal avantage de posséder son identité est d’être capable de positionner précisément et stratégiquement son capital transactionnel sur le marché du travail.

Si vous croyez utile ou nécessaire d’y travailler, je suis à votre disposition.

sl•


Les Commentaires sont fermes.